Babel

350px_Brueghel_tower_of_babel.jpgLe projet Babel fait enfin ses premiers pas, et c’est plutôt prometteur.

Depuis la version 3.2 d’Eclipse, on ne disposait plus de packs de langues dignes de ce nom (problème de propriété intellectuelle des traductions fournies par IBM). L’idée de Babel est d’apporter à Eclipse non seulement une solution pour facilement maintenir les traductions des différents plug-ins mais, plus généralement, de proposer tout un tas d’outils pour la “globalisation”.

Image_2.pngDepuis quelques jours, le site qui permet de saisir collaborativement des propositions de traduction est ouvert. Vous pouvez donc d’ores et déjà contribuer à traduire les plugins de base de la plateforme Eclipse dans la langue qui vous chante (si vous parlez le Klingon, allez-y, lâchez-vous !)…

Dans un avenir proche, on devrait voir apparaître d’autres fonctionnalités :

  • détection de doublons
  • refactoring (renommage, suppression, copie, … de clé)
  • correction orthographique
  • mécanisme de revue des traductions avant commit dans le CVS
  • etc.

À suivre de très près, donc… 8)

Pour plus d’information :

L’A380 vole au gaz !

a380.jpgL’A380, le très gros porteur d’Airbus, vient de se poser à Toulouse après avoir réalisé un vol d’essai au GTL.
Le GTL (Gas to Liquids) est un carburant liquide pouvant être obtenu à partir du gaz naturel, ou d’autres gaz riches en méthane (type biogaz).

Ce n’était bien sûr qu’un test, et seul un des quatre réacteurs tournait au GTL, les autres continuant à fonctionner au bon vieux kérozène-qui-pue ; mais c’est tout de même une bonne nouvelle !

“Les tests effectués avec le GTL favoriseront l’émergence de bio-carburants de deuxième génération“, a souligné Airbus dans un communiqué, ajoutant qu’il se lancerait dans l’étude de ces carburants dès qu’ils seront disponibles en quantité suffisante… Airbus oublie cependant de dire qu’en terme d’émissions de dioxyde de carbone, très polluantes, le GTL ne présente aucun avantage par rapport au kérosène classique. Les moteurs alimentés avec ce type de carburant sont également tout aussi bruyants que les autres… 😕

Sony Odo Twirl N’ Take

eco03.jpgeco04.jpgODO_chargingbyrolling.jpgÇa ressemble vaguement à une loupe, ça a des couleurs flashy, mais qu’est-ce donc ?

Réponse : le nouvel appareil photo écolo proposé par Sony !

L’idée est toute simple : pas de batteries, mais de l’huile de coude. Avant chaque cliché, vous faites rouler le drôle d’engin une quinzaine de secondes sur lui-même et… c’est tout ! 🙂
Il ne vous reste plus qu’à viser à travers le gros trou et à reposer cette fleur un peu étrange dans son pot pour transférer la photo sur son ordinateur (cliquer sur l’image ci-dessus pour voir d’autres photos).

Ce n’est encore qu’un prototype à l’heure actuelle, mais l’idée est plutôt bonne, non ? Et, bien sûr, les plastiques utilisés sont recyclés et recyclables.

NB : Odo est le nom de la future série de gadgets dans la même veine, et pas de cet appareil en particulier. On parle d’écouteurs stéréo “Pull N’ Play”, d’un petit panneau solaire transportable (pour charger son téléphone portable par exemple…), ou encore d’une visionneuse (?) d’images…

Open source, IoT, AI & random tech stuff