Tag Archives: sxipper

Higgins, plateforme pour l’identité numérique

Le 21 février sortait la version 1.0 du framework Higgins.

Longtemps attendue (la revue de création du projet –qui s’appelait alors ETF, Eclipse Trust Framework– a été faite en… avril 2005 !), cette plateforme de gestion de l’identité numérique voit donc enfin le jour !

L’objectif d’Higgins est de faciliter l’intégration des différentes solutions de gestion de l’identité dans un contexte réseau. Cet objectif est double : il s’agit de simplifier la vie de l’utilisateur final (widgets d’authentification homogènes quel que soit le média : RCP, web, …), mais aussi celle du concepteur/développeur d’applications qui est confronté à des problématiques de gestion de l’identité (authentification, profils, …).

Higgins et l’utilisateur finalsxipper_screenshot

L’idée générale est d’amener des mécanismes d’IHM génériques (i.e. indépendants de la plateforme : Web, RCP, …) pour choisir l’identité que l’on veut utiliser dans un contexte donné.
C’est exactement comme dans Sxipper (voir la capture d’écran à droite), pour ceux qui connaissent.

Higgins et le développeur

Du côté du développement, Higgins prévoit d’amener (et amène déjà), les mécanismes nécessaires à l’implantation de la notion d’identité dans une application.
En particulier, HGG (Higgins Global Graph) est le modèle qui a été conçu pour permettre l’intégration et l’unification de données hétérogènes représentant des “identités”. La description d’un mapping données legacy—données “identity” se fait à la mode RDF (Resource Description Framework), et on vient ainsi décrire des liens entre personnes et/ou “entités” (Dupont appartient au département R&D, Dupont connaît Dupond, …).
Higgins doit être vu comme un framework permettant d’implémenter des “identity providers” de manière générique (i.e. sans se lier à une techno. spécifique, du type OpenID, LDAP, ou autre…).

Même si, à mon sens, on n’a encore que peu de visibilité sur ce que sera l’avenir d’Higgins, il suffit de regarder les parties impliquées dans le développement pour se dire qu’il y a de quoi être optimiste : Novell, IBM, Oracle, Google, … 😉
Aussi, et comme souvent dans le monde Eclipse : affaire à suivre !…